Les États fédérés de Micronésie s'associent à la Banque mondiale

Les États fédérés de Micronésie s

«Nous sommes ravis de renforcer notre coopération avec la Banque mondiale au sein du FSM», a déclaré le secrétaire Amor. Crédit d'image: ANI


Le gouvernement des États fédérés de Micronésie (FSM) a signé un nouvel accord de partenariat avec la Banque mondiale.

L'accord d'établissement ouvre la voie à une présence accrue de la Banque mondiale dans le Pacifique Nord, grâce à l'ouverture prévue d'un bureau sous-régional dédié dans la capitale FSM, Pohnpei en 2021, qui soutiendra l'engagement de la Banque mondiale dans les FSM, République du les Iles Marshall et la République des Palaos.



L'accord intervient alors que l'engagement de la Banque mondiale dans les FSM et les îles Marshall voisines connaît une croissance considérable: de zéro projet ou engagement en 2014 à environ 472 millions de dollars américains en projets actifs et en pipeline dans les pays du Pacifique Nord.

Secrétaire aux finances du FSM, l'hon. Eugene Amor a déclaré que la présence accrue dans la région aidera à renforcer les relations et à relever les défis de développement critiques des FSM, y compris dans les domaines de l'énergie et des communications (TIC) - tels que la connectivité FSM et les projets récemment annoncés pour les États fédérés numériques de Micronésie. et les infrastructures maritimes - qui contribuent à connecter l'un des pays les plus isolés géographiquement de la planète.


'Nous sommes ravis de renforcer notre coopération avec la Banque mondiale au sein du FSM', a déclaré le secrétaire Amor. «Nous sommes impatients d'étendre notre partenariat à d'autres secteurs transformationnels qui seront essentiels au développement de nos États.

`` La Banque mondiale n'a cessé d'augmenter sa présence dans tout le Pacifique au cours des quatre dernières années - avec un quadruplement de nos engagements envers le Pacifique et la PNG, ainsi que l'ouverture d'un nouveau hub dans le Pacifique Sud à Suva et une présence considérablement croissante dans les capitales. y compris Port Moresby, Honiara, Port Vila et Nuku'alofa, entre autres », a déclaré Michel Kerf, directeur national de la Banque mondiale en Papouasie-Nouvelle-Guinée et dans les îles du Pacifique.


«Cet accord ouvre la voie à une présence plus forte de la Banque mondiale dans les FSM et dans le Pacifique Nord au sens large. En fin de compte, cela aura des impacts plus importants en s'attaquant à bon nombre des défis de développement les plus importants auxquels sont confrontés les FSM, les Îles Marshall et les Palaos », a déclaré M. Kerf.

La Banque mondiale travaille en partenariat avec 12 pays du Pacifique, soutenant 85 projets totalisant 1,8 milliard de dollars d'engagements dans des secteurs tels que l'agriculture, l'aviation et les transports, la résilience et l'adaptation au climat, la politique économique, l'éducation et l'emploi, l'énergie, la pêche, la santé, la macroéconomie gestion, développement rural, télécommunications et tourisme.