La France et l'UE proches d'un accord sur le plan de sauvetage d'Air France

La France et l

Image représentative. Crédit d'image: Flickr


La France et l'Union européenne sont proches d'un accord sur un plan de sauvetage pour Air France, qui, comme d'autres transporteurs, a été martelée par la pandémie de coronavirus, a déclaré lundi le ministre des Finances Bruno Le Maire, confirmant les informations des médias.

'Nous approchons d'un accord ... C'est une question de jours', a déclaré Le Maire à la radio France Info, ajoutant qu'il pourrait y avoir des concessions pour assurer une concurrence loyale. «Il ne s'agit pas de fermer des lignes ou de supprimer des emplois. Des concessions sont demandées pour garantir une concurrence loyale entre Air France et les autres transporteurs », a déclaré Le Maire sans fournir plus de détails.



Vendredi, le quotidien français Le Monde a déclaré que le gouvernement français et l'exécutif de l'Union européenne étaient proches d'un accord sur les conditions d'un plan de sauvetage pour Air France. L'accord attendu verrait Air France renoncer à moins de créneaux de vol d'aéroport à sa base parisienne qu'initialement demandé par la Commission européenne, notamment à l'aéroport d'Orly, avait indiqué le journal.

Le groupe Air France-KLM a enregistré une perte nette de 7,1 milliards d'euros (8,38 milliards de dollars) l'an dernier. Il a reçu 10,4 milliards d'euros de prêts et de garanties de la France et des Pays-Bas et a négocié une recapitalisation soutenue par l'État, les régulateurs de l'UE cherchant des concessions de créneaux aéroportuaires à Paris-Orly et Amsterdam-Schiphol.


(Cette histoire n'a pas été modifiée par le personnel d'Everysecondcounts-themovie et est générée automatiquement à partir d'un flux syndiqué.)